L’audit énergétique est une procédure permettant d’émettre un avis relatif à la qualité énergétique d’un logement, d’une copropriété, d’un bâtiment ou d’un local professionnel.

Les objectifs sont d’orienter le propriétaire dans ses choix de travaux de rénovation énergétique et de lui permettre de se mettre en conformité avec la nouvelle loi dans le cas de la location ou de la vente d’un bien classé F ou G.

performance énergétique

Ce guide vous permettra d’obtenir les réponses à vos interrogations à ce sujet et notamment :

L’audit énergétique a pour objectifs de faire un constat de la situation énergétique du bâtiment et de réaliser des scénarii de travaux pour améliorer le confort thermique des occupants, réduire les consommations énergétiques et diminuer la facture énergétique du lieu (maison, appartement, bureaux…).

Les objectifs sont donc multiples :

  • réaliser un bilan énergétique complet d’une habitation ou d’un lieu de travail,
  • mettre en évidence ses points faibles sur le plan énergétique,
  • entamer des travaux d’isolation,
  • examiner les possibilités de diminuer les consommations en énergies,
  • fixer des priorités d’intervention pour vos travaux futurs,
  • être informés sur les aides financières et les incitants fiscaux,
  • obtenir des primes pour l’isolation des sols et murs, …

L’étude porte sur :

  • l’enveloppe du bâtiment (murs, planchers, toits, châssis),
  • le système de chauffage (rendement de production, de distribution, d’émissions et de régulation),
  • le système d’eau chaude sanitaire (rendement de production, de stockage et de distribution),
  • la ventilation du bâtiment,
  • (en option) la problématique de la surchauffe du bâtiment l’été.

Cette analyse globale, utilisant notamment des techniques telles que la thermographie infrarouge ou l’infiltrométrie, permet, in fine, la mise en évidence des points à améliorer (isolants, système de chauffage, préparation d’eau chaude sanitaire, aération), d’avancer des solutions pour y parvenir, d’en estimer le coût et de fixer des priorités.

Toutefois, aucune mesure ne vous sera imposée, mais conseillée. Vous restez libres d’agir ou non.

Enfin, ces audits sont également une réponse aux problématiques concernant l’environnement : l’étude de l’impact des équipements et du bâti en termes de dépenses et de déperdition d’énergie a pour objectif de réduire l’empreinte carbone d’un lieu. La prime gouvernementale incitative (connue sous l’appellation Maprimerenov’) est l’expression d’une volonté publique d’agir à la fois pour des raisons écologiques et économiques.

efficacité énergétique

Réglementation

Pour les particuliers comme pour les professionnels, l’audit énergétique s’impose progressivement comme une étape incontournable dans un processus de rénovation énergétique globale.

Les besoins en économie d’énergie sont motivés par des enjeux majeurs: l’écologie (réduction des émissions de gaz à effet de serre), le coût financier, la gestion des ressources rares et l’indépendance énergétique. Autant de sujets essentiels qui appellent une nouvelle réglementation.

Pour l'entreprise :

Un audit énergétique réglementaire est obligatoire pour les grandes entreprises de plus de 250 salariés ayant un CA de plus de 50 millions d’euros, à l’exception des entreprises ayant obtenu la certification ISO 50001 qui en sont dispensées. Celui-ci doit être réalisé tous les 4 ans.

Pour les propriétaires :

Pour les logements considérés comme des « passoires thermiques » (c’est à dire classés F ou G), l’audit énergétique obligatoire initialement prévu à partir du 1er janvier 2022 par la loi climat et résilience est reporté au 1er avril 2023. Il concerne plus de 5 millions de logements, soit une résidence principale sur six.
Si vous êtes propriétaire, n’attendez pas cette échéance pour vous mettre aux normes car il y aura beaucoup de demandes et la possibilité de ne pas trouver d’auditeur disponible à temps.
Vous pouvez utiliser ce formulaire pour recevoir le devis de votre audit.

L’audit énergétique est également demandé obligatoirement pour l’obtention des aides financières gouvernementales suivantes :

    • MaPrimeRénov, l’aide du service public France Rénov’ dédié à la rénovation de l’habitat.
    • L’éco-prêt à taux zéro (souvent appelé éco-PTZ)
    • La prime CEE Rénovation globale  (CEE est l’acronyme de Certificats d’économie d’énergie)

Le décret n° 2022-780 du 4 mai 2022 précise que cette obligation sera étendue aux logements classés E à partir du 1er janvier 2025 et à ceux notés D au 1er janvier 2034.

Nonobstant le caractère légal de cette démarche, le coût croissant de l’énergie et l’existence des aides et de la prime « Maprimerenov » sont deux facteurs incitatifs pour la réalisation d’une rénovation immobilière allant dans le sens d’une meilleure sobriété.

Pour les copropriétés :

Il existe une obligation d’audit énergétique pour les copropriétés (décret n° 2012-111 du 27 janvier 2012) répondant à ces quatre spécificités :

  • constituées de plus de 50 lots (y compris les lots ne disposant pas de raccordement au chauffage, comme les caves ou garages.)
  • utilisées comme habitation pour au moins la moitié de la surface.
  • dont la date de construction est antérieure au 1er juin 2001
  • disposant d’une installation collective de chauffage (c’est-à-dire pour 90% et plus des lots d’habitation)

L’audit énergétique réglementaire

Qu’est-ce que l’obligation d’audit énergétique réglementaire ?

  • La réalisation d’un audit énergétique réglementaire a été rendu obligatoire pour les grandes entreprises par l’article 40 de la loi DDADUE. L’audit énergétique réglementaire devant être renouvelé tous les 4 ans et le premier datant du 5 décembre 2015, les entreprises devront à nouveau se soumettre à cette obligation avant le 5 décembre 2023.
  • Il consiste à réaliser un état des lieux de la performance énergétique d’une entreprise. Sur le plus long terme, il vise à planifier les actions à mener afin de réduire les consommations d’énergie et donc les charges de l’entreprise.
  • Il concerne aussi bien les immeubles que les transports et les processus. Il est donc primordial pour les entreprises de définir précisément le périmètre d’application de leur obligation, celui-ci devant porter sur 80% de la facture énergétique.
  • L’audit énergétique doit être réalisé par un auditeur indépendant, interne ou externe à l’entreprise, disposant d’une qualification OPQIBI.
  • En cas de non-respect de cette obligation, les sociétés encourent une pénalité pouvant aller jusqu’à 2% de leur chiffre d’affaires. En cas de récidive, la sanction pourra atteindre jusqu’à 4% du chiffre d’affaires.

Qui est concerné par l’obligation ?

  • Les entreprises concernées par l’audit énergétique obligatoire sont celles répondant à au moins l’un des trois critères suivants :
    • Un effectif supérieur à 250 personnes
    • OU Un chiffre d’affaires supérieur à 50 millions d’euros
    • ET Un bilan supérieur à 43 millions d’euros
  • Cependant, les entreprises disposant d’une certification ISO 50001 peuvent en être exemptées, cette certification contribuant d’ores et déjà à l’amélioration de leur efficacité énergétique.

Qui peut réaliser des audits énergétiques ?

Le professionnel habilité à réaliser ce type d’intervention doit être certifié et bénéficier d’une  qualification RGE Etudes (RGE signifiant : “Reconnu Garant de l’Environnement”) selon la norme NF EN 16247. Cette habilitation, permettant de recevoir les aides de l’ADEME, est délivrée par des organismes certificateurs indépendants tel que :

  • OPQTECC : association « Organisme Professionnel Qualification Technique Economistes Coordonnateurs Construction »
  • OPQIBI : association de qualification de l’ingénierie
  • Certivea : entreprise qui délivre la certification NF Études Thermiques
  • AFNOR certification : l’Association Française de Normalisation
  • LNE : Laboratoire National de métrologie et d’Essai

Quelle est la différence entre audit énergétique, étude thermique et DPE ?

Le DPE (diagnostic performance énergétique) est un état des lieux d’une habitation ou d’un bâtiment à un moment donné sur le plan énergétique. Il s’agit d’un diagnostic immobilier obligatoire pour la mise en vente ou en location d’un logement notamment. C’est celui-ci que vous devez choisir pour effectuer le constat du classement de performance énergétique d’un logement.

L‘audit énergétique est une analyse beaucoup plus poussée que le simple calcul de la classe de performance des logements du DPE. Il propose des solutions pour la réduction de la consommation énergétique ainsi qu’un chiffrage pour leur mise en oeuvre. Il s’agit d’un bilan thermique très avancé incluant notamment une inspection thermographique du bâtiment, l’identification des ponts thermiques et des déperditions énergétique. A la différence du bilan thermique, qui est une analyse de l’existant, l’audit énergétique émet en plus des préconisations pour remédier aux problèmes identifiés. C’est celui qu’il faut choisir si vous êtes dans un de ces cas :

  • Vous êtes propriétaire de votre logement et souhaitez réaliser une rénovation énergétique.
  • Vous êtes propriétaire d’un logement classé F ou G que vous souhaitez vendre ou mettre en location et vous voulez vous mettre en conformité avec la loi avant le 1er avril 2023.
  • Vous gérez un syndic de copropriété ou une grande entreprise.

L’étude thermique, quant à elle, concerne plutôt la construction future d’une maison ou d’un bâtiment. notamment pour le choix des matériaux. Elle est demandée pour le dossier du permis de construire.
Elle peut également être effectuée sur une construction existante mais est elle surtout destinée à la conception des projets immobiliers.

Dans le cadre d’un projet immobilier, comme pour une rénovation, il est conseillé de bien étudier au préalable les performances énergétiques des équipements et du bâti prévus. Cela concerne aussi bien le choix des matériaux, la pose de fenêtres à double ou triple vitrage, les systèmes de climatisation et de ventilation, etc.  
Cette précaution, qui vaut pour tous bâtiments professionnels ou individuels, constituera une source d’économies d’énergie importantes qui amortiront progressivement le prix des installations (après déduction du montant de la prime d’Etat).

Etapes de l'audit

étapes audit énergétique

Visite préaudit

Cette première visite vous permettra d’avoir un premier contact et une première discussion avec votre auditeur qui répondra à toutes vos questions. Il vous expliquera en détail le déroulement étape par étape d’un audit et le contenu du rapport qui vous sera remis en fin d’analyse.

Cette premier rendez-vous gratuit permettra à l’inspecteur de découvrir la maison et d’estimer le temps de travail que lui prendra le relevé sur place. Il réalisera un devis adapté à l’étude énergétique de votre domicile. Le prestataire vous communiquera une liste de l’ensemble des documents nécessaires pour sa prochaine venue.

Documents utiles

Il est recommandé de mettre les documents suivants à disposition de l’auditeur énergétique, dans la mesure de leur disponibilité :

  • Plans complets de la construction et cahier des charges
  • Factures relatives aux travaux de rénovation et en particulier d’isolation au cours des 10 dernières années
  • Fiche technique de la chaudière et du générateur d’eau chaude sanitaire
  • Dernier certificat d’entretien de la chaudière
  • Dernières factures d’électricité et de gaz ; relevé de la consommation de fioul.

Relevé de l’enveloppe et des systèmes

La seconde visite de votre auditeur sera destinée au relevé de l’enveloppe et des systèmes. Cela consiste à prendre les mesures de l’ensemble des façades, fenêtres, portes, épaisseur et composition des différentes parois composant le volume que l’on veut protéger des déperditions calorifiques.
Les caractéristiques techniques des différents appareils composant le système de chauffage, d’eau chaude sanitaire et de renouvellement de l’air sont aussi étudiées.

Cette partie de l’étude prend en moyenne entre 3 à 4 heures en fonction de la complexité de l’enveloppe de la construction et des systèmes.

La visite du bien comprend:

  • Relevé des métrés des pièces de la maison.
  • Relevé des matériaux de structure et de l’isolation.
  • Relevé des systèmes énergétiques de production de chauffage, d’eau chaude sanitaire, de ventilation et d’éclairage.
  • Entretien avec le particulier pour connaître ses attentes, ses besoins et les orientations de travaux souhaitées.
  • Recueil des documents disponibles (factures d’énergie, diagnostic de performance énergétique, plans…).
  • Recueil du nombre de personnes et de l’occupation du logement ainsi que du comportement (température journée, nuit, programmation).

Traitement des données

  • Simulation selon la méthode règlementaire Th-C-E ex pour obtenir la consommation théorique des bâtiments et le calcul des déperditions thermiques.
  • Recherche de travaux permettant une réduction des consommations et diminution des  factures énergétiques.
  • Prise en compte des valeurs règlementaires et des exigences de l’Eco prêt à taux zéro dans les recommandations.
  • Estimation des coûts, gains énergétiques et économiques, temps de retour sur investissement et amélioration du confort en termes de chaleur pour chaque type de travaux.
  • Réalisation de scénarii reprenant les travaux individuels envisagés avec pour objectif une consommation inférieure à 150 kWhep/m².an.
  • Scénario pour l’obtention de l’Eco prêt à taux zéro soit une consommation inférieure à 195 kWhep/m².an
  • Scénario pour se rapprocher des valeurs du label BBc Rénovation soit une consommation inférieure à 104 kWhep/m².an.

Rédaction du rapport

L’auditeur encode ensuite toutes les données relevées dans un programme qui lui permet de réaliser les calculs nécessaires pour déterminer la qualité énergétique de votre habitation, de faire des recommandations d’amélioration, de calculer les économies réalisables et d’établir un estimatif succinct des améliorations.

Un rapport d’audit regroupant un récapitulatif de l’état existant, les consommations théoriques, les différentes améliorations et les scénarii de travaux vous sera transmis.

Visite Post-audit

Suivant vote demande, l’intervenant va parcourir le rapport avec vous en vous expliquant chaque amélioration, ses avantages et inconvénients, ainsi que les points importants lors de la mise en œuvre des recommandations.

Votre auditeur restera à votre disposition après clôture du dossier pour toute question relative à votre audit énergétique ou aux travaux d’amélioration que vous entreprendrez. L’ensemble de ces études constitueront la base du projet visant le progrès des performances relatives à la sobriété de l’habitat.

Ce site n’utilise pas de cookie publicitaire, statistique ou relatif aux réseaux sociaux.

Pour nous contacter, vous pouvez utiliser cette adresse email :
info (arobase) audit-energetique.fr

mentions légales